Ensemble des réactions physico-chimiques à hautes températures conduisant à la formation du clinker. Il s'agit des réactions de déshydratation et deshydrolylation (150-800°C) puis de décarbonatation (950-1100°C) des minéraux constitutifs du cru de cimenterie. Il s'ensuit une période de réactions en phase solide avec la formation du C2S et des aluminates (C3A+C4AF) et enfin une fusion partielle avec apparition du C4AF + C3A liquide, ce qui permet la formation du C3S et aboutir à la formation des cinq phases hydrauliques constituant le clinker: C3S, C32S, C3A, C4AF et CaO résiduel après refroidissement.

Tous les termes du Glossaire


Voir aussi

  • 01/06/2016
    Anglet

    85 logements sociaux : du collectif à l'individuel

    Les architectes Leibar & Seigneurin conçoivent ici un projet urbain à vocation sociale où les bâtiments blancs sculptés dans le béton s’entremêlent harmonieusement avec les espaces publics paysagers.
  • 01/09/2017
    Tournai

    E42/A8 Kain-Lamain : BAC avec mention très bien

    La Belgique apprécie le béton autoroutier et, plus particulièrement, le béton armé continu (BAC). Dans ce domaine, le savoir-faire de ses ingénieurs – en maîtrise d’ouvrage et d’œuvre – comme de ses entreprises est réputé. La réhabilitation récente de l’autoroute E42/A8 entre Kain et Lamain (Tournai) en fournit un nouvel exemple spectaculaire… dont l’Hexagone pourrait bien s’inspirer !