Les bétons autoplaçants ont la particularité d’être suffisamment fluides pour être mis en oeuvre sans vibration. Ils couvrent l’ensemble des classes de résistance et peuvent donc être de haute résistance. Ils contiennent une quantité de fines supérieure à celle des bétons vibrés, et, généralement, des agents stabilisants évitant la ségrégation.

Tous les termes du Glossaire


Voir aussi

  • 04/12/1998
    REVUE

    Construction Moderne n°97

    Lancée au printemps 1998, une enquête de lectorat de Construction moderne a donné à nos lecteurs l’occasion de s’exprimer. Plébiscitée sur le fond, la revue se voit confortée dans son objectif :montrer le béton “matière d’architecture” et la liberté constructive qui résulte de ses ressources techniques et plastiques. Le principe fondateur de notre publication s’en trouve ainsi réaffirmé.Mais parce que nous entendons répondre aux attentes de notre public, une nouvelle formule a été élaborée :plus dynamique, la revue attache toujours autant d’importance à l’image mais s’oriente vers un traitement plus structuré et plus visuel du texte qui facilite l’accès à l’information.
  • 01/01/2000
    REVUE

    Construction Moderne n°102

    Les bâtiments industriels ont connu leur heure de gloire à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Reconnue – parfois même reconvertie–,leur architecture fait maintenant partie du patrimoine. Mais force est de reconnaître que la qualité architecturale des bâtiments industriels est ensuite passée au second plan. La tendance s’inverse, cependant:on voit aujourd’hui réapparaître un souci de qualité architecturale dans les bâtiments industriels, au bénéfice de l’image de marque des entreprises. Et quel matériau autre que le béton pourrait ainsi offrir une solution d’ensemble pour les sols, la structure et l’enveloppe ?
  • 01/09/2007
    REVUE

    Construction Moderne n°127

    La 8e session du concours “Bétons,matière d'architecture” organisé par Cimbéton a tenu toutes ses promesses.Les élèves des écoles d’architecture et des écoles d’ingénieurs ont fait preuve d’imagination,de créativité et d’audace. Le travail entre élèves architectes et ingénieurs continue de se développer et de porter ses fruits.Les candidats témoignent de leur souci d’intégrer la démarche HQE® dans leurs projets et d’inscrire le développement durable comme une priorité dans leur pratique de concepteurs.La cérémonie de remise des prix s’est déroulée au siège de l’Unesco,dessiné dans les années 50 par trois grands noms:l’architecte américain Marcel Breuer,l’ingénieur italien Pier Luigi Nervi et l’architecte français Bernard Zehrfuss.